Réfléchir à ce que je fais

Pour les élèves ayant des troubles d’apprentissage, il est particulièrement important de développer des stratégies métacognitives et des stratégies d’apprentissage. À cette fin, l'enseignant doit rendre l’élève conscient de son propre processus cognitif. Cette page de TA@l'école offre des pistes et des étapes d'apprentissage.

Des questions pour favoriser la métacognition

Sur cette page du Récit, on trouve des exemples de questions qui favorisent la métacognition regroupées selon l’intention poursuivie auprès de l’élève. Ces questions servent à amener l’élève à : justifier, prendre conscience, s’autoévaluer, comparer, verbaliser, faire des liens et transférer.

Enquête de lecture

Présenté sous forme de jeu de parcours, on trouve à cette adresse 63 cartes enquête. Chaque carte comporte une mise en situation suivie d'une question du genre "Où se déroule cette scène?", "De quel animal s'agit-il?", "Quel est le métier de Paul?", etc.

Lecture d'inférences

Ces quatre textes suivis d'une question servent à pratiquer les inférences. Chaque scénario est suivi d'une question: "Que vont faire les élèves?", "Où est Julien?"... On voudra peut-être adapter le dernier scénario qui implique une gare de train en France et des euros.

Les inférences - Exercices

On trouve ici un document en format PDF qui contient 18 très courts textes suivis d'une question. Ces textes, présentés sous forme de fiches, sont accompagnés des consignes suivantes: - Lis attentivement le texte et la question posée. - Souligne les mots qui te permettent de répondre. - Puis réponds en faisant une phrase.

Devinettes - Lecture d'inférence

Présenté sous forme de fiches (2 par page), ce fichier PDF contient 60 courts textes avec chacun une question d'inférence du genre "Où est maman?", "Où se trouve Pauline?", "Où le chat s'est-il réfugié?"...

Exercices interactifs sur les homophones

Dans la banque d'exercices interactifs du CCDMD, celui-ci contient six textes dans lesquels vous devez effectuer des choix parmi les homophones (à/a, c'est/s'est/sais/sait, peu/peut, etc.). Au total, l'exercice présente 130 homophones courants, toutes catégories confondues.

Problèmes liés aux voyelles -ant ou -ent

On confond parfois les finales -ant et -ent qui sont les graphies les plus courantes pour transcrire le son [ɑ̃] en position finale d'adjectifs et de noms. La finale -ant figure notamment dans les participes présents de tous les verbes français ainsi que dans la plupart des adjectifs verbaux correspondants. D’autres adjectifs en -ant ne sont toutefois pas dérivés d’un verbe. Voici quelques exemples d’adjectifs dans lesquels on trouve le son [ɑ̃].

Problèmes liés aux voyelles -an ou -en

ll est parfois difficile de choisir entre les graphies an et en qui servent toutes les deux à transcrire le son [ɑ̃]. L'écriture de ce son est l’un des plus importants problèmes graphiques du français, puisque les variantes an et en sont réparties de façon presque égale dans environ dix mille mots. Il est toutefois plus facile de les distinguer lorsqu'on connaît les régularités propres à chacune. Les voici sur cette page de la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française.

Enseigner les inférences

Cette page de la banque d'activités pédagogiques « La lecture au quotidien », projet conjoint de deux commissions scolaires québécoises, offre un document détaillant une activité sur les inférences et un tableau des stratégies d'enseignement réciproque, tous deux en format PDF. On y trouve aussi une vidéo de 7 min. 47 sec. d'un extrait de classe sur la façon de faire des inférences au premier cycle du secondaire.

<< < 3 > >>